Accueil > L’Institut > Rapports d’activité > Rapport d’activité 2018

Enregistrer au format PDF
Rapport d’activité

Rapport d’activité 2018

La formation des décideurs est la priorité de l’IHEST.
Sylvane Casademont et Jean-François Pinton, respectivement directrice et président de l’IHEST, expliquent pourquoi.

Quel regard portez-vous sur l’activité de l’IHEST en 2018 ?

SYLVANE CASADEMONT : 2018 est une année
charnière au cours de laquelle les activités de l’Institut se recentrent sur la formation des dirigeants des secteurs public et privé, des responsables issus de de la société civile et des relais d’opinion. Nous abordons les questions de la diffusion de la culture scientifique et du débat public à travers ce prisme de la formation, dans la mesure notamment où nos auditeurs sont formés par la science et ses méthodes avec des intervenants issus du monde de la recherche.

JEAN-FRANÇOIS PINTON : Cette réorientation de l’Institut vers son activité principale de
formation est importante et s’opère dans une dynamique positive, avec le soutien
des autorités de tutelle. Le nouveau cycle national 2018-2019 s’est mis en place avec
une pleine participation des auditeurs. Nous nous appuyons sur 13 ans d’expérience pour pratiquer ce que nous savons le mieux faire.

Quelle ambition poursuivez-vous pour l’IHEST en 2019 ?

JEAN-FRANÇOIS PINTON : Nous allons proposer un plan stratégique pour les cinq ans à
venir aux autorités de tutelle afin de déterminer les axes de développement de l’IHEST.
Ce plan sera défini de manière participative en faisant appel à la réflexion d’une diversité
d’acteurs issus du réseau de l’Institut et constitués en groupes de travail.

SYLVANE CASADEMONT : L’année 2019 est engagée. Le cycle national de formation de
l’IHEST a désormais un nom : il s’appelle : « enjeux sociétaux, sciences et décision ».
Le cycle actuel (2018-2019) se poursuit jusqu’en juin, avec notamment ses deux voyages d’étude. À Singapour et en Malaisie, puis en Allemagne, à Berlin et à Dresde.
En septembre, le cycle 2019-2020 : « préparer les transitions, fictions, sciences, réalités »
débutera à Arc et Senans. Après l’expérimentation effectuée en Nouvelle Aquitaine fin 2018, l’institut et ses partenaires : banque des Territoires -CDC et CNRS, adoptent une nouvelle forme d’intervention, organisée avec les régions, elles aborderont les questions posées par les acteurs des territoires.
Nous mettons également en place une politique de développement vers le secteur privé et vers les élus et nous allons renforcer la politique de communication, avec notamment la refonte du site web, un nouveau logo, et la mise en place de relations presse.
Une année qui s’annonce riche et porteuse de changements.

Télécharger le Rapport d’activité 2018 :

RA 2018 (pdf)

Publié le mardi 4 juin 2019